Cannabis : premier pourvoyeur d’emploi en France ! + légalisation ?

200 000 personnes vivraient grâce au business autour de la weed selon le directeur opinion et stratégies de l’IFOP, Jérôme Fourquet.

Dans son livre L’Archipel français, Jérôme Fourquet explique que le cannabis est le premier employeur français, si on totalise les emplois directs et indirects. Bien que la France soit le premier consommateur de cannabis, cette économie parallèle est pourtant illégale en France, et même réprimée sévèrement si on compare avec les voisins européens.

C’est bien plus qu’Uber qu’on a souvent présenté comme le principal pourvoyeur d’emploi dans les banlieues, et c’est plus qu’EDF, et c’est à peu près le même volume que la SCNF

Mais ça a pour conséquence un fragmentation de la société et donc des conflits, selon Jérôme Fourquet sur BFM : « Quand vous redescendez à une échelle plus locale, ce trafic de drogue participe à la fragmentation de la société parce que il se cantonne dans un certain nombre de quartiers, où aujourd’hui, de par les flux économiques qui sont générés, de par la puissance que ces organisations ont acquises, ça contribue à amplifier la sécession.

Un quartier de Grenoble s’est enflammé ces derniers jours. On est à chaque fois sur le même scénario : des jeunes décèdent dans une course poursuite avec des forces de l’ordre, des représailles qui s’enclenchent, etc. A chaque fois ces quartiers sont décrits comme très défavorisés socialement, avec une forte population issue de l’immigration et avec un trafic de drogue extrêmement structuré qui fait que les forces de police sont perçues comme des intrus, ou des forces d’occupation sur ce territoire qui empêchent ce business. »


La légalisation du cannabis en France est un débat qui revient régulièrement sur le devant de la scène. Véritable sujet de société, elle fait souvent l’objet de proposition politique en vue de légiférer dessus. Cette fois-ci, c’est au tour du groupe Radicaux de gauche, centre et Indépendants (RGCI) de soumettre une nouvelle idée. En effet, ces élus politiques proposent ce lundi au Conseil de Paris l’idée de faire de Paris une ville test pour le cannabis récréatif.

Comme l’indique la présidente du groupe Laurence Goldgrab :

Le but n’est pas de légaliser pour légaliser.

En effet, elle poursuit en rappelant que : « actuellement, la France a le système le plus répressif d’Europe et pourtant, nous sommes aussi le pays où la consommation explose, en particulier chez les mineurs. Le constat est sans appel : 50 ans de répression inefficace et coûteuse« , d’après ses propos relayés par Le Parisien.

Elle ajoute également : « Quand on regarde ce qui se passe chez nos voisins, on constate qu’avec une législation encadrée, il y a une hausse chez les consommateurs réguliers mais une diminution de la consommation chez les jeunes quand l’interdit de la vente aux mineurs est respecté et elle s’accompagne d’une baisse de la criminalité ».

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s