Japon rêvé, images du monde flottant…

Un voyage immersif dans l’art japonais

Entre deux projections de Van Gogh, La nuit étoilée, est présenté un programme court dédié à l’univers japonais.
Japon Rêvé, images du monde flottant est un voyage dans le Japon de l’imaginaire commun, celui des geishas, des samouraïs et des esprits. Cette création trouve sa source dans les estampes japonaises qui ont commencé à circuler en Europe dans la seconde moitié du XIXe siècle, à l’occasion de l’ouverture des échanges commerciaux entre l’occident et le Japon.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cette révélation de l’art japonais va bouleverser l’art occidental : la peinture des Impressionnistes et des avant-gardes mais aussi les arts décoratifs, la musique et la danse. Parmi eux, Van Gogh donne libre cours à son intérêt pour le japonisme. À Paris, il étudie et achète des estampes japonaises au marchand d’art Siegfried Bing. La culture du Soleil levant influence ses oeuvres par la composition, l’utilisation du trait et de la couleur. En Provence, il précise à son frère Théo : « sous la lumière du sud tout est devenu japonais ».

Cette création du studio artistique Danny Rose, qui rend compte de la fascination de Van Gogh pour le Japon, est une promenade contemplative et sonore dans les décors de ce Japon des maîtres de l’estampe.

La beauté éphémère des cerisiers en fleurs laisse la place à une forêt magique et mystérieuse habitée par les « yokai », les esprits du folklore japonais et puis la mer, l’iconique grande vague d’Hokusai submerge l’espace accompagnée par la musique de Claude Debussy.
Les traits des charmantes geishas, vêtues de leur kimono aux motifs élégants et colorés, se dévoilent derrière les paravents en papier de riz. Comme dans la nature où tout est question de contrastes, après tant de douceur, la danse guerrière des samouraïs nous emporte pour finalement nous laisser redescendre portés par le vent, parmi les lanternes qui flottent dans le ciel nocturne.

Le Studio Danny Rose donne un aperçu de la grande diversité, richesse et modernité de ces oeuvres (le mouvement artistique japonais qu’est l’Ukiyo-e, débute au XVIIe siècle pour ne terminer qu’au XIXe) et de leurs auteurs (certains très connus du public, comme Hokusai et d’autres moins, comme Kuniyoshi, Utamaro, Kunisada…). Le Studio a également réalisé un important travail de mise en scène et de création pour donner vie et faire vivre au visiteur le Japon rêvé que ces oeuvres nous évoquent.

Une attention particulière a été porté au choix de la musique, de Ryuichi Sakamoto à la mer de Claude Debussy, inspirée par la grande vague d’Hokusai en passant par les rythmes effrénés des tambours du Japon.

Le studio de création Danny Rose
Studio de création visuelle, Danny Rose conçoit et réalise des oeuvres audiovisuelles immersives, dans des contextes divers tels que la projection architecturale, les installations interactives, la muséographie, le théâtre, la musique, l’Opéra, la mise en scène de l’espace public. Le studio se développe autour d’un collectif d’artistes multidisciplinaires.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s