Le Doudou

Un film de Philippe Mechelen et Julien Hervé, les créateurs des Tuches, avec Kad Merad, Malik Bentalha, Guy Marchand et Elie Semoun

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Synopsis

Michel a perdu le doudou de sa fille à l’aéroport de Roissy. Il dépose un avis de recherche avec une récompense. Sofiane, employé à l’aéroport, y voit l’occasion de se faire un peu d’argent et prétend avoir retrouvé la peluche. Le mensonge révélé, Michel et Sofiane se lancent malgré tout sur les traces du doudou. Une mission plus compliquée que prévu...

Mon point de vue

  • Film très drôle avec plein de surprises, sketchs et phrases tellement inattendues donc forcé de rire
  • Plusieurs univers sont découverts et partagés au long du film d’où sa richesse : milieu étudiants à la Sorbonne (dont la drogue confrontation), le monde de l’aéroport où la précarité de l’emploi est palpable mais pour ceux venant des milieux les plus bas cela est une chance (répétition de « moi j’ai un cdi vs cdd), l’aristocratie, le monde des maisons de retraite où l’on refuse de vieillir…
  • la paternité et ce que cela incombe, prise de conscience des responsabilités
  • Elie Semoun qui apporte une touche indéniable à ce film ! Prêtre engagé dans sa cause prêt à tout pour l’argent, personnage tellement risible joué à la perfection

English version , Looking for Teddy 

Written and directed by Julien Herve and Philippe Mechelen — the minds behind the highly successful, borderline unwatchable Tuche comedies, which have grossed more than 10 million admissions in France thus far — this slick and silly romp has a few memorable moments but also lots of eye-rolling ones. Once again, it gives Merad the chance to play a nice guy with a short temper caught in a bad situation, teaming up with stand-up comic Malik Bentalha on an escapade that takes them from the depths of Charles de Gaulle airport to the heart of Paris and the French countryside, then back again. 

Merad stars as a schlumpy 50-something urban planner named Michel, who, for reasons revealed later on in a brazenly sentimental twist, is obsessed with locating the teddy bear his daughter lost at CDG. He soon meets Sofiane, an airport porter and all-around schemer who thinks he can dupe Michel out of some cash but eventually joins him in his cuddly quest. The two cross paths with a host of wacky characters, some of them rather hilarious, — especially a Catholic human rights advocate by comic Elie Semoun — some of them rather annoying, such as a suicidal young aristocrat (Gabriel Washer) who whines his way through the end of the second act.

Unlike many French comedians, Merad knows how to underplay his parts, raising his voice only when necessary as he wearily observes the absurdity around him. (The actor has stepped into more dramatic roles recently, playing the lead in the acclaimed TV series Baron noir.) 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s