Alaska

Alaska, Une certaine allégorie de notre monde

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Date de sortie: 15 janvier 2016
De: Claudio Cupellini
Avec: Elio Germano, Astrid Bergès-Frisbey, Valerio Binasco
Genres: Drame, Romance
Nationalités :Italien, Français

Synopsis

Fausto est italien, mais il vit à Paris et travaille comme serveur dans un grand hôtel. Nadine est une jeune Française de 20 ans, à la fois fragile et déterminée. Lorsque les deux jeunes gens se rencontrent par hasard sur un toit, ils se reconnaissent : fragiles, seuls et obsédés par une idée du bonheur qui semble inatteignable. Ils ne soupçonnent pas encore qu’ils vont s’aimer, se perdre, souffrir, se retrouver.

voir le film -> http://www.altadefinizione01.black/alaska-a/

———————————————————————-

Pour Claudio Cupellini, Alaska est plus qu’une histoire d’amour entre deux êtres fragiles, c’est une observation de notre monde et de son obsession trompeuse pour la richesse, détenue par une petite part de la population. Fausto et Nadine représenteraient alors « ceux, nombreux, qui ne possèdent rien » et pour qui la seule façon d’être aimé serait de tenir « un objectif illusoire », selon le cinéaste.

Afin de donner plus d’épaisseur à sa parabole, le cinéaste a poussé les deux amants à suivre un chemin parcourant l’Europe, croisant de nombreuses intonations et diverses langues. De ce trajet vers un absolu socialement élevé mais illusoire, Claudio Cupellini a voulu au final montrer combien « la quiétude, la sereine conscience de soi, arrive à la fin comme un retour à la maison, un retour à ce sentiment puissant à partir duquel tout a commencé », explique-t-il.