#Django mélange de #SCH et #Nekfeu, parce que copier c’est créer, on puise tous l’inspiration chez quelqu’un…

À mi-chemin entre SCH et Nekfeu (physiquement parlant du moins), Django démontre une fois de plus tout son potentiel. Après le freestyle Fichu, le rappeur récidive avec Flex. Au programme du morceau : flow calé à la perfection, grosses punchlines (« J’suis venu cacher le soleil comme un million d’archers », « Je ne suis bon que dans la Haine comme Vincent Cassel ») et références bien senties.

Le rappeur parisien de 20 ans qui avait vu sa côte exploser cet été avec les freestyles Billy Cocaine et Fichu, est de retour avec un nouveau clip. Dans cette vidéo, tournée en pleine forêt, Lazar Vachter (de son vrai nom) applique à nouveau la recette qui a fait son succès en multipliant les allitérations et les références dans son flow hyper rapide. Florilège: “Je ne dors que d’un œil comme Kakashi / L’amatrice est la matrice, ma catharsis” “Tu m’as nommé Senseï, dans le tort j’excelle” ou encore “T’es comme une carte piège t’es pas vraiment d’attaque / Si j’te tire dessus c’est pour tuer l’ennui”.

Réalisé une nouvelle fois par Dante Palma, le clip, dans une ambiance sombre, met en avant Django dans son style reconnaissable. Le jeune rappeur poursuit son ascension et nous gratifie d’une performance lyricale remarquée. Cet artiste pour l’instant méconnu du grand public ne devrait pas tarder à confirmer les promesses affichées sur les trois extraits disponibles pour le moment.

Publicités