Un+Une

Réalisateur : Lelouch, Claude – Slider Cinéma
Acteurs : Elsa Zylberstein , Jean Dujardin, Christophe Lambert, Alice Pol
Genre : Comédie
Date de sortie : 09 décembre 2015
Durée : 1h53mn

Synopsis:

Antoine (Jean Dujardin) est un compositeur de musiques de films insouciant, qui croque la vie et les femmes à pleines dents.
Il ne se passe pas une nuit sans qu’il ramène une conquête d’un soir sous ses couvertures.
Mais lorsqu’il rencontre Alice (Alice Pol), le coup de foudre est immédiat et l’amour semble, cette fois-ci, s’être installé pour de bon.
Un amour nouveau, et déjà mis à rude épreuve lorsqu’Antoine est appelé à Bombay pour composer la bande originale du nouveau film de Rahul Abhi (Rahul Vohra), célèbre cinéaste indien.
C’est donc avec un petit pincement au cœur, et surtout un étrange mal de tête, qu’il laisse sa compagne à Paris et s’envole pour l’Inde.
Quelque temps plus tard, lors d’un dîner officiel, il fait la connaissance d’Anna (Elsa Zylberstein), la femme de Samuel (Christophe Lambert), ambassadeur de France en terres indiennes.
Au cours du repas, Anna et Antoine sympathisent, ergotent sur la spiritualité et la métaphysique, se cherchent du regard, se murmurent des paroles suggestives…

Le réalisateur d’Un homme et une femme (1966) revient au thème le plus abordé de son oeuvre: la rencontre amoureuse.

En faisant se croiser, en Inde, les chemins d’Antoine, compositeur de musiques de films, et d’Anna, femme de l’ambassadeur de France, Lelouch nous raconte comment les hasards de la vie ne calculent et recalculent mathématiquement qu’une formule : un + une.
Porté par le numéro de séduction du duo Jean Dujardin-­Elsa Zylberstein, qui rient l’un et l’autre d’une manière irrésistible, le film ne joue pratiquement qu’une seule note, celle de la légèreté.
Car Lelouch, avec sa longue expérience du couple, s’amuse de tout ce que peut donner l’addition « un + une », qui ne fait pas toujours deux : un ratage ou un miracle, une simple amitié ou une passion purement physique, parfois un vaudeville…
Au fond, rien n’est grave, rien n’est sérieux, et tant pis si la voie de la spiritualité, en Inde, est un peu expédiée.
Pour rester dans l’élan qui pousse ses personnages les uns vers les autres, Lelouch ne s’en sort qu’en prenant des raccourcis.
Mais jusqu’au bout un charme opère et jusqu’au bout Antoine et Anna se rencontrent..
Si la première partie du film est volontiers très classique, la seconde est moins conventionnelle. Le cinéma est plein de triangles amoureux, Entre fous rires, chaudes larmes, délices sexuelles et crises conjugales, le quatuor d’acteurs joue la très jolie partition d’un scénario réjouissant, parcouru tout du long de situations et de dialogues drôles et corrosifs.
En outre, Un + Une offre une belle expérience métafilmique, qui enrichit considérablement la narration de l’histoire. En effet, la première séquence du film de Lelouch est également celle du film de Rahul Abhi, le réalisateur qui a fait appel aux services d’Antoine.
C’est d’abord la scène d’un braquage, puis celle d’un amour passionné entre une jeune femme et un voleur recherché par la police.
Cette séquence, que l’on retrouve plusieurs fois, va se modifier au fur et à mesure de l’avancement de l’intrigue, et faire écho à l’évolution même des protagonistes ; une manière à la fois simple et complexe d’illustrer les nombreux changements, plus ou moins anodins, qui bouleversent la vie humaine ; car, finalement, c’est toujours un peu de notre vie que l’on retrouve dans les films de Lelouch, et ce dernier long-métrage ne fait pas exception.
Confortablement installé dans un classicisme tendant toutefois vers des formes d’innovation et de modernité,
Un + une n’est certainement pas le film de l’année, mais le savoir-faire et la joie de son réalisateur s’y font tellement ressentir que l’on s’y laisse entraîner avec plaisir.

L’aventure de ce film se veut dépaysante, esthétiquement et spirituellement parlant, puisqu’elle nous mène en Inde, sur les bords du Gange.

voir le film —> http://streamcomplet.com/un-une/