La Ritournelle

voir le film -> http://www.full-streaming.bz/la-ritournelle-vf-streaming-gratuit.html

Réalisé par: Marc Fitoussi

Distribution des personnages:
Isabelle Huppert : Brigitte 
Jean-Pierre Darroussin : Xavier
Pio Marmaï : Stan
Marina Foïs : Christiane
Audrey Dana : Laurette
Anaïs Demoustier : Marion

SYNOPSIS:
Brigitte et Xavier sont éleveurs bovins en Normandie. Elle est rêveuse, la tête dans les étoiles. Lui, les pieds ancrés dans la terre, vit surtout pour son métier. Avec le départ des enfants, la routine de leur couple pèse de plus en plus à Brigitte. Un jour, sur un coup de tête, elle prend la clef des champs. Destination : Paris. Xavier réalise alors qu’il est peut-être en train de la perdre. Parviendront-ils à se retrouver ? Et comment se réinventer, après toutes ces années ? La reconquête emprunte parfois des chemins de traverse…

————————————————————————

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nouvelle descendante de Madame Bovary, une éleveuse de bovins en Normandie, mariée depuis longtemps, rêve d’autre chose. Mais de quoi ? Après une rencontre enivrante avec un jeune et beau Parisien dans le jardin d’à côté, elle mise tout sur un voyage de quarante-huit heures dans la capitale, dont elle cache le mobile à son époux… Isabelle Huppert à la tête d’une exploitation agricole avec Jean-Pierre Darroussin ? Marc Fitoussi a d’abord l’astuce d’en faire une pure cocasserie, tendance kitsch, via quelques scènes de concours de vaches. Mais une fois l’aberration acceptée, le cinéaste retrouve plutôt la veine piquante de Copacabana et surprend autrement : en déjouant les conventions du vaudeville comme les clichés sur le monde rural.
L’objet de désir initial se révélera ainsi trompeur, sinon défectueux. Et la provinciale en goguette à Paris passera du statut de soupirante borderline à celui de bien-aimée, selon une configuration imprévue. L’idée maîtresse du scénario est une plaque d’eczéma sur la poitrine de la fugueuse : d’abord, cette lésion symbolise une démangeaison existentielle, puis elle revient dans le dialogue et dans l’intrigue en changeant de fonction et de signification. Comme le titre, possible fausse piste. La « ritournelle », est-ce cette chanson entraînante entendue par l’héroïne dans un supermarché, qui lui redonne des envies juvéniles de romance ? Ou bien, au contraire, la répétition des habitudes conjugales, fussent-elles heureuses ?
Ce cinéma fantasque, anti-naturaliste, à la campagne comme à la ville, vaut pour sa finesse d’écriture, mais pas seulement. Il suffit d’un regard fixe d’Isabelle Huppert, une nuit, sur le pas de sa porte, après la visite de Pio Marmaï, pour exprimer une aspiration qui flirte avec la déraison. Plus tard, les acrobaties professionnelles d’un fils incompris, ou quelques tours de grande roue sur la place de la Concorde, filmés avec de vieux artifices hollywoodiens, apportent une émotion insoupçonnée. Marc Fitoussi trouve encore une superbe idée visuelle, du côté de la mer Morte, pour signifier la part d’immobilité, funeste et attirante, attachée à l’idéal du couple. Sans aucun passage obligé, pas même une rupture, il réussit une charmante comédie du remariage à la française.

Critique par Louis Guichard

Publicités